Collectif amiénois des Sans-papiers, Jean Foucault

Cent raisons cent proverbes

Auteurs : Collectif amiénois des Sans-papiers (cent raisons) et Jean Foucault (cent proverbes)

photos, dessins et maquettage : Karine Maincent et Jean-Bernard Roussel

« Il est bien malade le baobab qui ne peut supporter la présence du Sans-Papier assis à ses pieds »

(proverbe extrait du recueil)

Cent raisons cent proverbes : Soutien aux Sans-papiers

Extraits de la préface

Comme les auteurs de ces Cent raisons, nous sommes convaincus qu’il ne faut pas laisser aux seuls élus le soin de décider, sur ce sujet. Le problème de l’immigration ne se résume pas à une question de flux à réduire. Il concerne les grandes questions de ce monde et notamment celles du développement. Il nous faut entendre ce que nous disent par exemple les Maliens qui cultivent du coton. Contraints de le vendre à un prix anormalement bas, ils ne peuvent pas faire vivre leurs familles, faute de bénéfice dans sa commercialisation. Les hommes politiques, partisan du tout libéral, sont responsables des freins au développement de l’Afrique en particulier. L’absence de perspectives qui s’ensuit génère les migrations et leurs cortèges de souffrances. Voilà pourquoi les auteurs de ces Cent raisons ne veulent pas laisser faire les hommes politiques sans les contrôler.

Le collectif amiénois des Sans-Papiers

Extraits de la postface

Pouvons-nous supporter que l’Africain soit si pauvre alors que l’Afrique est si riche ?

Pouvons-nous supporter de dormir tranquille quand on sait que le Cameroun par exemple signale qu’au rythme actuel il n’y aurait plus de médecin camerounais dans son propre pays dans quelques années. Si la migration choisie (par l’Europe) conduit à ponctionner l’élite du pays, n’y aura-t-il pas un effet boomerang dévastateur ? Il n’est donc pas nécessaire d’être un grand humanitaire, pour avoir de l’humanité !

Nous sommes un certain nombre à penser qu’il y a autre chose à dire et à faire. Aux politiques d’agir (mais sans blanc-seing), aux créateurs d’apporter un éclairage utile à ceux qui, sans engagement précis par ailleurs, ne peuvent supporter la société que l’on voudrait leur concocter pour demain. A nous de montrer que l’indifférence n’est pas généralisée.

Ce petit livre constitue le premier volume d’une série, récits de vie de ceux qu’on ne veut pas voir.

Les mots ont la vie dure, les mots sont une énergie renouvelable. L’on répète encore ces mots qui sont nés en invective à la construction des murs de l’octroi de Paris, peu avant la révolution

« le mur entourant Paris

rend Paris murmurant »

Que les murs de refus entourant l’Europe, rendent les européens murmurants !

Jean Foucault

Coup de cœur ? Le bon de commande est à votre disposition (à imprimer et nous retourner avec le paiement) :

http://www.corps-puce.org/spip.php?…

  • « Cent raisons cent proverbes »
  • Collection « Cent papiers »
  • Textes : collectif amiénois des sans-papiers, jean foucault,
  • Photographie : karine maincent, jean-bernard roussel,
  • Préface : Collectif amiénois des Sans-papiers
  • 68 pages
  • Prix public : 6 €
  • ISBN : 2-3581-002-7   EAN : 9782352810025