Georges Jean

A mots brûlés

Auteur : Georges Jean

Extrait p.75

Le Temps
Les arbres Les oiseaux noirs
A travers les grandes herbes bleues de la mémoire
Solitude
Feuillets d’ombre
Les roses sont venues et se fanent
Le clepsydre se vide
La rivière a perpétué la tempête

Le jeu se noue.