Bernard Moreau

Remblai des jours

Auteur : Bernard Moreau
Photographies : Brigitte Dusserre-Bresson

 

Remblai des jours

 

Extrait de la préface par Jean-Louis Rambour

Les rectangles flous de Bernard Moreau

Comment Bernard Moreau a-t-il peint ses poèmes ? Telle est peut-être la question que soulève son écriture. Tous les textes qui composent ce recueil sont des onzains qui semblent s’insérer dans des cadres de même dimension, tous accrochés au même endroit de la feuille blanche, tous sous-titrés en bas à droite, à l’emplacement privilégié de la signature du peintre. L’œil voit, à chaque page tournée, un rectangle dont un seul côté ne forme pas une ligne bien droite mais une ligne qui flotte en drapeau comme disaient si joliment les imprimeurs, une ligne à la frontière vibrante comme disait si joliment le peintre Mark Rothko qui donnait à ses œuvres des contours rectangulaires incertains.

Le premier groupement de textes de Remblai des jours rassemble des poèmes intitulés « Sans titre » et simplement numérotés. Or ils sont nombreux les tableaux ainsi nommés, notamment parmi ceux des peintres abstraits, comme le célèbre « Sans titre » de ce Rothko, cité dès les premières pages du livre. (…)