En Famille

En Famille est une adaptation théâtrale du roman éponyme d’Hector Malot

Coécrit par les élèves de la Maison Familiale rurale de Flixecourt et Jean Foucault

Photo de couverture : arbres de Montréal entourés de toile de jute pour les protéger durant l’hiver

Collection Textes en main

Présentation

Des lycéens d’une maison familiale rurale à Flixecourt (Somme) se mettent à lire puis à réécrire pour le théâtre, enfin à jouer sur scène, En Famille, un roman du XIXe siècle, d’Hector Malot, dont on commémore le centenaire de la mort en 2007.
En Famille est un roman qui s’appuie sur la saga des usines Saint-Frères, au cœur de la Somme, dans la « vallée de la Nièvre » qui a longtemps été un haut lieu de l’industrie textile en France (autour de la fabrication des sacs de jute). Le récit se déroule à Flixecourt — appelée Maraucourt dans le roman.
Un récit aux accents contemporains dans sa vision du monde du travail, du respect de l’autre — et tout particulièrement des humbles et des étrangers.

Ecriture et représentation théâtrale ont été rendues possibles grâce aux partenariats suivants :
• Conseil d’Administration de la MFR de Flixecourt ;
• Conseil Régional de Picardie (projet PEC) ;
• Communauté de Communes du Val de Nièvre et environs ;
• Commune de Flixecourt.

Quelques points de repères sur Hector Malot et En Famille

Hector Malot est né en 1830 à La Bouille (Seine-Maritime, près de Rouen) et est mort en 1907 à Fontenay-sous-Bois.
Il est célèbre pour son roman Sans Famille, dont En Famille n’est pas la suite ! Contemporain de Jules Verne, d’Emile Zola, il n’est pas dans la mouvance du « naturalisme » créé par celui-ci. Mais son œuvre se préoccupe de l’insertion du « réel » dans le roman. « Réel » qu’il transpose : à partir d’éléments vécus dans la vallée de la Nièvre (les établissements Saint frères, les relations avec l’Inde d’où vient le jute, un fils parti là-bas dans des conditions non élucidées,…) il va pratiquer un « mentir-vrai » qui caractérise la littérature. Il joue aussi avec l’onomastique d’une manière très fine (« Maraucourt » pour Flixecourt, reprend le nom d’un lieu-dit qui était autrefois une abbaye, Saint-Pipoy c’est « Saint-Ouen », etc.) _Les personnages principaux sont Perrine et M. Vulfran, son grand-père, grand industriel à Maraucourt-Flixecourt. L’orpheline, venue des Indes, va devoir se faire accepter par son grand-père qui refuse le mariage que son fils avait contracté avec « une hindoue ». La fillette doit donc se faire remarquer d’abord pour son caractère et la droiture de ses activités, embauchée comme simple ouvrière tout d’abord (le grand-père est alors aveugle — il sera opéré en fin de récit — ce qui explique qu’il ne peut pas deviner ses traits physiques.
L’œuvre a été publiée pour la première fois en 1893.
En 2007 les élèves de la Maison Familiale Rurale de Flixecourt ont élaboré et joué l’adaptation théâtrale avec l’aide de leurs enseignants, de Jean Foucault, écrivain, de la compagnie « Les Gosses » compagnie en résidence dans cette vallée industrielle de la Somme, et de l’association « Bazar’t », spécialisée dans l’éclairage de scène.

ISBN : 2-35281-008-6
EAN : 9782352810087
94 pages – format 19 cm x 15 cm
1 photo couleur en couverture, 4 noir et blanc à l’intérieur

Coup de cœur ? Le bon de commande est à votre disposition (à imprimer et nous retourner avec le paiement) :

http://www.corps-puce.org/spip.php?…